Quel sont les maux du travail à notre époque ?

Aujourd’hui, il est indispensable de travailler pour vivre correctement, mais jusqu’à quel point ? L’inconvénient principal réside dans la possibilité que vous pouvez détériorer votre santé en travaillant. Cela peut être du à des manipulations répétitives, le contact avec certaines matières ou encore le rythme de travail irrégulier voir stressant.

Du plus « traditionnel »…

Les TMS (troubles musculosquelettiques) sont devenus la première maladie professionnelle, elles sont liées à un stress excessif dans le milieu du travail. Le nombre d’heures de travail, le salaire ou encore l’ambiance générale au travail sont des causes qui mettent les salariés sous pression, ce phénomène abouti à de sérieuses dépressions qui peuvent conduire au suicide. On remarquait déjà certains signe de TMS il y’ a 10 ans, ce problème est aujourd’hui très présent dans un grand nombre d’entreprises.

Trouble musculo squelettique

Même si plusieurs organismes au sein ou non de l’entreprise peuvent écouter et intervenir dans ces situations.

… aux plus récents

À l’opposé de troubles résultants du côté « humain » du travail, des maladies provoquées par l’utilisation de nouvelles technologies peuvent apparaitre, elles sont 6 fois plus nombreuses qu’il y’ a 10 ans. On note également un fort développement de maladies chez les personnes exerçant un métier sur les écrans et plus précisément dans le secteur tertiaire. Même si à première vue ces métiers ont tout de confortable, cette activité favorise la transmission de microbes par les supports (claviers), les problèmes de vue, et d’importantes épidémies. De nombreux problèmes d’articulations peuvent survenir en raison des postures lorsque l’on est assis ou des gestes sur ordinateur (double-clic).

Trouble musculo squelettique employé bureau

Un bon récap’, en anglais

Retour à d’autres métiers : différents types de cancers ont pu être constatés suite au contact de matières dangereuses (poussière de bois, acides, amiante), on retrouve ce cas chez les caissières avec les tickets de caisse, composé de bisphénol A qui favorise les cancers.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

Je pense que les employeurs doivent comprendre que la qualité dépend avant tout du bien être de leurs salariés au sein de l’entreprise et que même si il est nécessaire de reprendre parfois, un salarié à l’aise dans son métier sera plus efficace qu’un salarié rencontrant des soucis empêchant son épanouissement dans l’entreprise. Il est tout aussi important d’adapter le rythme de travail en fonction de chaque spécificités; donner des pauses régulières et instaurer des règles d’hygiène pour protéger chacun. Cependant, malgré des moyens existants, le problème n’est pas abordé pour les nouvelles technologies. Pas impossible qu’on le paye d’ici une dizaine d’années…

syndrôme carpien

Réconfortons-nous, nous sommes en France, et l’Assurance Maladie prend tout de même en charge un minimum ce genre de choses. Bien que l’Etat traîne curieusement à indemniser les victimes de l’amiante

Découvrir d'autres technologies innovantes :

  1. Du matériel de bureau anti-maux de travail

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?