Comment jardiner dans un 10 m² ?

Le windowfarm ou la botanique urbaine : haut design de la nature ou version plus originale du métier de jardinier citadin ?
Dans les zones urbaines, nous avons de plus en plus de difficultés pour trouver un lopin de terre pour la culture de non propres légumes. Nous pouvons avoir recours au balcon, si il bien exposé ou encore compter sur notre terrasse (quelle chance, si nous en avons une !). Mais si toutefois nous n’avons ni l’un ni l’autre, ni de jardins partagés à proximité, aujourd’hui la solution windowfarm nous donne la possibilité d’utiliser nos fenêtres.

Né en 2009 d’une idée de Britta Riley et Rebecca Bray, le projet windowfarm est basé sur les principes du jardinage Hydroponique, méthode de culture intérieure qui maximise le potentiel de petits espaces en exploitant l’équilibre climatique déjà présents dans les lieux habités. Il ne s’agit pas des petits pots habituels, en peu rabougris, que nous mettons sur le rebord des fenêtres, mais d’un véritable potager hydroponique intensif, capable de produire une quantité consistante de légumes. Fabriqué à faibles coûts à partir de matériaux recyclés et adaptables à nos fenêtres, l’objectifs principal de windowfarm est celui de nous encourager, nous les citadins, à cultiver une partie de notre nourriture à l’intérieur de nos appartements et ceci tout au long de l’année.

Windowfarm

Le windowfarm en pratique

Système de recirculation hydroponique verticale, à fonctionnement goutte à goutte, il se compose de pots généralement fabriqués avec des bouteilles en plastique recyclées emboîtées les unes aux autres, servant de logement pour les racines, et d’un réservoir situé en bas (obtenu avec le « fond » de la dernière bouteille) et d’une pompe de recirculation (à air ou à immersion). La partie aérienne de la plante sort de la bouteille à travers un trou latéral, alors que la solution nutritive s’écoule goutte à goutte du haut vers le bas et de bouteille en bouteille (à cause de la gravité), jusqu’au réservoir, d’où elle est repoussée vers le haut par la pompe, reliée à une minuterie (avec une programmation différencies pour le jour et la nuit). A l’intérieur de chaque bouteille est placé un pot percé contenant de la laine de roche et de l’argile expansée, comme milieux de culture. Vous pouvez également opter pour une version aéroponique, où les racines sont en suspension à l’intérieur de la bouteille. Par ailleurs, toutes les bouteilles doivent être peintes, au moins en partie, pour éviter que la lumière atteigne les racines.

Windowfarm schéma

Un système ma foi original, avec tout de même cet écueil : l’utilisation d’électricité pour la pompe qui sert à faire tourner l’eau. Mais déjà une bonne base dans une démarche « sans énergie » ! (ou presque)

One Response to “Comment jardiner dans un 10 m² ?”

  1. Philippe dit :

    C’est super comme principe. En en plus, plus besoin de rideaux 🙂
    l’hydroponique c’est probablement l’agriculture du futur

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?