m-santé ou santé sur mobile

m-santé ou santé sur mobile

La m-santé, ou m-health en anglais, regroupe l’ensemble des applications sur mobiles relatives à la santé. Cela peut être des applications d’aide ou de conseil au bien-être, ou encore des applications plus complexes telles que la mesure des pulsations cardiaques, l’aide au diagnostic médical, le calcul de doses d’insuline ou plus simplement le rappel des heures de prise de médicaments.

atelier-sante

Le marché de la m-santé est évalué à plus de 9 milliards de dollars pour la seule année 2014, et il est envisagé que 500 millions de personnes utiliseront des applications de ce type sur smartphone ou tablette à compter de 2015. Ce marché est actuellement plus particulièrement tiré par les pays émergents, et pour une raison très simple. Ces pays sont bien mieux équipés en appareils mobiles qu’en cabinets médicaux. L’aide « électronique » au diagnostic est, dans ces pays, aussi utile que facile d’accès !

Mais dans les pays dits « développés », ces applications de m-santé sont aussi considérées comme utiles par les médecins. Il s’agit d’abord, pour les médecins généralistes, d’un outil d’aide à la recherche d’information médicale. Très peu de ces médecins considèrent, en revanche, que les applications de m-santé puissent être utiles à ceux de leurs patients qui sont suivis dans le cadre de maladies chroniques. Et ils estiment être insuffisamment informés à l’heure actuelle pour pouvoir les recommander à leurs patients, quand bien même les médecins souhaiteraient pourtant le faire.

 atelier-health3

Le risque est donc grand de voir se creuser un fossé entre l’utilisation des applications de m-santé par le grand public et par les professionnels de santé. Ces applications étant très simples d’accès, et la population vieillissant tout en ayant bien intégré aujourd’hui le monde numérique, il est envisagé que ces applications soient de plus en plus utilisées par les patients, sans aide ou sans contrôle de leurs médecins. Or toutes les applications ne seront pas du même niveau de compétence ou d’expertise.

Par ailleurs, l’essentiel des bénéfices générés par ces applications devrait d’abord aller dans la poche des fournisseurs d’applications et des prestataires de service. Le reste des bénéfices reviendra aux produits annexes : ventes de capteurs divers et de médicaments. Aujourd’hui, l’avancée de ces applications est considérée comme inéluctable !

Découvrir d'autres technologies innovantes :

  1. Le textile à l’assaut des pharmacies

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Why ask?